This past weekend brought more heartache for Bruno at the Oschersleben track as he failed to score points for the third time in a row. He had to retire his car after a racing incident, which unfortunately dashed the last hopes he had of winning this year’s championship.

Having qualified on pole position the previous day, the stewards then proceeded to disqualify him for an irregularity and he lost five places on the grid. He started the race from 6th position, all fired up and ready to show what he was made of. He had a perfect start, gaining two places by the first corner, then overtook Mike Rockenfeller’s Audi for third place.

After this promising start, the Canadian was dismayed when he realized that his BMW M3 couldn’t keep up with the leader’s pace. On lap 13, he came into the pits to have his car fitted with a new set of standard tires but this wasn’t enough and he was to lose a few more places, lap after lap. He took his second mandatory pit stop on lap 26 to rejoin the track in the middle of the pack.

A fight with Mattias Ekstrom’s Audi on the 38th lap made him lose a place and was followed by a scrap with Robert Wickens’ Mercedes. Wickens made light contact with Bruno’s car whilst overtaking him. Bruno decided to fight back at the next corner which ended the race for both drivers, as they crashed and were both forced to retire.

Failing to finish in the points once again, after finishing 19th in Moscow and 14th at the Nurburgring means that the Canadian driver has lost any chance to retain his champion’s crown.

‘I had a good start but I soon found out that I wouldn’t be fighting for the lead. The setup wasn’t perfect, which meant I had no grip and the option tires I chose to start with were destroyed very quickly. I stopped early to have standard ones fitted but the result wasn’t any better, which made me lose more positions.’

‘What happened between me and Wickens was a racing incident. His car had already rubbed against mine in the previous laps but this wasn’t a problem for me. He then hit me as he overtook me at turn 2 but went wide immediately afterwards. I saw an opening and tried to use it to my advantage. I knew that if I stayed on his left I would have the upper hand at the next corner. But he got his racing line back and got too close to me. I tried to miss him but locked up my wheels and I couldn’t avoid the accident.’

‘Now all my hopes of fighting for the title have vanished but I intend a good showing for the last races of the year and hopefully a win. This year has been very difficult but this is sport, you can’t always do well.’

The stewards have subsequently reviewed the incident with Robert Wickens and have decided to give Bruno a 2 place grid penalty for the next race at Zandvoort. Pour la troisième fois consécutive, Bruno n’a pu marquer de points ce week-end sur le circuit de Oschersleben, après avoir été contraint à l’abandon suite à un accrochage en course. Ses chances de titre s’envolent définitivement.

Auteur de la pole position la veille en qualifications, Bruno avait été rétrogradé de cinq positions sur la grille par les commissaires. C’est donc du sixième rang qu’il s’élançait au départ, le couteau entre les dents. Le Canadien prenait un envol parfait, qui lui permettait de gagner deux places au premier virage, puis de s’emparer de la troisième position au détriment de l’Audi de Mike Rockenfeller dès deuxième virage.

Un début prometteur mais, rapidement, le champion DTM en titre allait s’apercevoir que sa M3 ne lui permettrait pas de suivre le rythme des leaders. Il stoppe dès le 13e tour (sur 51) pour monter de nouveaux pneus Standard, mais le problème persiste et il perd plusieurs positions au fil des tours. Il s’arrête une seconde fois à l’amorce du 26e tour, et reprend la piste au sein d’un peloton très serré.

Dépassé par l’Audi de Mattias Ekström au début du 38e tour, il se fait passer dans la foulée par la Mercedes de Robert Wickens au prix d’une légère poussette. Bruno tente de reprendre son bien dans le virage suivant, mais les deux hommes s’accrochent, ce qui les contraint tous deux à l’abandon.

Ce nouveau score vierge, le troisième d’affilée pour Bruno après Moscou (19e) et le Nürburgring (14e), sonne définitivement la fin de tout espoir de conserver le titre pour le pilote québécois.

« J’ai pris un bon départ, mais je me suis vite rendu compte que je ne pouvais pas me battre pour la victoire. Les réglages n’étaient pas optimums, ce qui engendrait des problèmes d’adhérence sur l’avant, et détruisait prématurément les pneus Options avec lesquels j’ai pris le départ. Je me suis arrêté assez tôt pour monter des Standard mais ce n’était pas beaucoup mieux, et j’ai perdu encore des positions. »

« Ce qui s’est passé avec Wickens était un incident de course. Il m’avait déjà touché à plusieurs reprises lors des tours précédents, mais c’était ok pour moi. Là, il m’a poussé un peu plus fort pour me dépasser dans le virage n°2, et il est parti au large dans le gauche qui suivait. J’ai vu l’ouverture, et j’ai essayé de m’engouffrer à l’intérieur. Je savais que, en restant sur sa gauche, j’aurais l’avantage au virage suivant. Mais il a repris sa trajectoire et s’est rabattu sur moi, j’ai essayé de l’éviter mais j’ai bloqué mes roues et je n’ai pas pu éviter l’accrochage. »

« Maintenant, le titre n’est plus envisageable, mais je compte bien m’illustrer lors des deux dernières manches du calendrier, et glaner une victoire avant la fin de la saison. Cette année est difficile, mais on ne peut pas toujours gagner, c’est le sport... »

Les commissaires ont décidé d’infliger à Bruno une pénalité de deux places sur la grille pour la prochaine course à Zandvoort suite à cet incident.