Cinquième de la course 1 sur le Lausitzring, deuxième étape du championnat DTM, Bruno Spengler peut regretter une stratégie peu optimale qui lui a fait perdre des points lors de la seconde manche au volant de sa M4 du BMW Team RBM.

Le samedi, le pilote canadien s’illustrait en signant la troisième meilleure performance des qualifications, à seulement 0,170 secondes de la pole position. Lors de la course,  il prend un bon départ et s’installe au deuxième rang durant la première partie de la course avant qu’un terrible accident pour René Rast – heureusement sans mal pour le pilote Audi -, ne contraigne les organisateurs à stopper momentanément l’épreuve par drapeau rouge.

À la reprise, Bruno Spengler s’engouffre rapidement dans les stands pour effectuer son changement de pneumatiques – il est l’un des premiers à le faire. Mais, pris dans la bagarre avec d’autres pilotes ayant eux aussi chaussé des gommes neuves, il perd du temps et perd plusieurs positions lorsque les autres pilotes de tête stoppent à leur tour, et reprennent la piste devant le premier groupe de pilotes. Le pilote québécois conclut finalement cette manche au cinquième rang.

“Avant tout, je suis heureux que René se soit sorti indemne de son accident. C’était un accident vraiment terrible. En ce qui concerne ma course, les qualifications se sont bien passées, j’étais content des performances de ma M4 lors de cette séance, puis en course également. J’étais bien accroché à la seconde place, mais le fait de nous retrouver en bagarre avec d’autres pilotes en pneus froids eux aussi nous a fait perdre du temps sur les pilotes qui se sont arrêtés plus tard, et c’est pour cela que j’ai perdu des places. Cela reste tout de même un troisième résultat dans les points.”

Le lendemain, les qualifications s’avèrent plus difficile pour le pilote de la BMW #7, qui doit se contenter du 11e rang. En course, c’est une stratégie inverse de la veille qui est choisie par l’équipe qui décale cette fois le changement de pneumatiques. Une décision qui ne portera pas ses fruits, le champion DTM 2012 ne pouvant faire mieux que la 15e place au final.

“La stratégie n’était tout simplement pas la bonne pour cette seconde manche. C’est dommage car il était possible de marquer des points encore cette fois en partant de la 11e place. C’est une déception mais nous nous tournons déjà sur les prochaines courses début juin à Budapest.”

Au classement, Bruno Spengler occupe la neuvième position, avec 23 points.