S’il a dû se contenter d’un point durant le week-end – celui de sa 10e place dans la course 2 -, Bruno Spengler aurait pu décrocher un résultat dans le top 5 avec un peu plus de réussite sur le circuit de Misano, sixième étape du championnat DTM.

Lors des qualifications pour la course 1, le pilote canadien devait se contenter du 13e rang, à l’issue d’une séance disputée sur le mouillé.

S’il ne pleuvait plus sur Misano au moment du départ de la première manche, la piste restait humide mais Bruno Spengler et le BMW Team RBM prenaient le pari de partir en pneus slick. Pari gagnant puisque la piste s’asséchait effectivement, contraignant les pilotes partis en pneus rainurés à stopper au stand, ce qui permettait à la BMW M4 #7 de remonter rapidement dans le classement.

Alors que cette stratégie allait s’avérer payante, la course était neutralisée derrière la voiture de sécurité pour dégager la voiture de Gary Paffett, ce qui permettait à tout le peloton de se regrouper, et aux pilotes ayant monté des pneus slick peu de temps auparavant de recoller aux leaders. Contraint de stopper pour effectuer son changement de pneumatiques, Bruno Spengler chutait ainsi au classement final de la course 1, alors qu’un top 5 était en vue. Pour couronner le tout, il était ensuite percuté par l’Audi de Jamie Green au restart, et était contraint à l’abandon.

“C’est vraiment dommage, nous n’avons pas eu de chance. La stratégie était bonne et nous aurions pu décrocher un bon résultat, mais la voiture de sécurité est sortie au plus mauvais moment pour nous. Par la suite, Jamie Green m’a percuté, ce qui m’a contraint à l’abandon et occasionné beaucoup de travail pour mes mécaniciens. Mais, même sans cela, il aurait été difficile d’aller chercher des points en fin de course.”

Le lendemain, alors que les qualifications se disputaient encore sous la pluie, le champion 2012 était une nouvelle fois relégué en fond de grille.

Cette fois, la piste est plus mouillée que la veille au moment du départ de la course 2, et Bruno Spengler et son équipe optent pour des pneus pluie. Un choix qui ne s’avérait pas le meilleur, et le pilote BMW rentrait pour monter des slick au bout de quelques tours. Mauvais timing encore une fois puisque la pluie se remettait à tomber sur le circuit italien ! Contraint de stopper une deuxième fois, il parvenait tout de même à effectuer une belle remontée en fin de course, pour aller chercher le point de la 10e place.

“Dixième dans ces conditions, c’est plutôt pas mal, avec un point à la clé. La voiture fonctionnait bien en fin de course, et j’ai pu faire une bonne remontée. Dommage d’avoir raté la bonne affaire pour quelques tours, si je m’étais arrêté un peu plus tard pour changer de pneus la première fois, j’aurais pu directement monter les slicks et ne faire qu’un arrêt, ce qui aurait pu me permettre de me battre pour la victoire, mais c’est comme ça, je remercie l’équipe pour tout le travail effectué ce week-end.”

“Je tiens aussi à féliciter Alex (Zanardi) pour sa très belle performance ce week-end, et sa belle cinquième place dans la course 2. Il n’a fait qu’un arrêt comme plusieurs autres pilotes, mais il s’est surtout montré rapide en piste pour sa pige en DTM, bravo à lui !’