En plus de repartir pour une 15e saison en championnat DTM avec BMW, Bruno Spengler effectuera ses débuts en WEC à Sebring sur la M8 GTE, et poursuivra son implication dans le développement de la monoplace de Formule E du constructeur allemand.

14 ans après ses débuts en DTM, Bruno Spengler sera ainsi une nouvelle fois au départ de cette nouvelle campagne en 2019, où il retrouvera sa BMW M4 DTM “Black Beast” caractéristique. Une année importante pour le championnat DTM et ses acteurs, alors qu’une nouvelle génération de voiture effectuera son apparition, avec le nouveau moteur quatre cylindres deux litres turbo remplaçant l’ancien V8 de quatre litres de cylindrées. Un changement qui modifiera radicalement les performances des voitures du championnat allemand de supertourisme, qui atteindront désormais les 620 chevaux. La saison débutera les 4 et 5 mai à Hockenheim.

“Je suis heureux de repartir pour une nouvelle saison en DTM avec BMW. D’autant que le championnat aborde un nouveau chapitre en 2019 avec l’introduction de la nouvelle réglementation qui apportera beaucoup de nouveauté à la série. J’ai déjà eu l’opportunité de piloter la nouvelle voiture, et je dois dire que j’ai été enthousiasmé car le nouveau moteur turbo apporte un gain de performance assez important, nous atteindrons quasiment 300 km/h en ligne droite sur certains circuits l’an prochain. J’ai hâte que la saison démarre !”

Parallèlement à sa campagne de DTM, Bruno Spengler sera fortement impliqué dans le développement de la nouvelle monoplace de Formule E de BMW, une nouvelle génération de voiture introduite pour cette nouvelle saison 2018-2019, et sur laquelle il a déjà aligné de nombreux kilomètres en test ces derniers mois. Il aura également le statut de pilote de réserve pour l’équipe BMW Andretti en Formule E.

Enfin, le Québécois retrouvera l’endurance en 2019, puisqu’il pilotera la BMW M8 GTE dans le cadre du WEC, le championnat du monde d’endurance, à l’occasion des 1000 miles de Sebring, le 15 mars prochain.

“Etre impliqué dans le développement de la nouvelle voiture de Formule E de BMW me tient à cœur, il s’agit d’un championnat très important et qui se développe d’année en année. Les premiers essais se sont montrés prometteurs, et nous allons continuer à travailler dur pour être compétitifs dans cette discipline très relevée”.

“Enfin, je me réjouis également de retrouver la BMW M8 en endurance. Je suis aussi très heureux de retrouver le circuit de Sebring, que j’avais découvert il y a quelques années avec la M6 GTLM en IMSA.”