Dans moins de 100 jours, l’équipe BMW Motorsport attaquera sa cinquième saison en DTM depuis son retour dans la discipline en 2012, avant la manche d’ouverture à Hockenheim. Mais, même lorsqu’il n’y a pas de course, les pilotes BMW ne restent pas à rien faire. Bruno Spengler s’est lui attaqué au challenge ultime sur neige et sur glace le weekend dernier. Lors du Winter Challenge, soutenu par BMW Bank, le champion DTM 2012 a rejoint l’idole du biathlon Fritz Fischer (Allemagne) et la légende de la luge Georg Hackl (Allemagne), chacun menant une équipe composée de fans.

Bruno a parlé de cet événement, et de son amour pour les sports d’hiver.

Bruno, vous êtes un fan absolu de sport, le BMW Bank Winter Challenge doit être un rêve devenu réalité pour vous…

Bruno Spengler : « Absolument ! Rien que le paysage à Königsee et à Saalfelden, le décor de cette compétition exceptionnelle, était fantastique. Pour se mettre dans le bain, le premier soir, nous avons disputé une course de karting sur glace et nous avons effectué une montée à pied à la lumière des torches, cela a encouragé l’esprit d’équipe. Puis le véritable jour de compétition était le samedi. Nous avons pris pratiqué plusieurs disciplines : le biathlon, la luge et le BMW Driving Experience. C’était une expérience fantastique de côtoyer à nouveau Fritz et George. Ce sont des légendes dans leur sport. Ils ont gagné un total de huit médailles aux Jeux Olympiques et ont comptent 12 titres mondiaux à eux deux. C’est un record impressionnant. Et ce sont tous les deux des personnes fantastiques.

Malgré les températures très froides, nous avons beaucoup transpiré, l’adrénaline était forte. Nous sommes tous les trois des compétiteurs qui donnons toujours notre maximum et qui voulons gagner. Au final, Fritz et son équipe se sont finalement imposés de peu, mais le résultat n’est pas important. L’important était de s’amuser, et nous l’avons beaucoup fait au Winter Challenge, nous avons bien ri. La cérémonie de remise des prix accueillie par Magdalena Neuer dans le village de montagne de Priesteregg le soir était une surprise fantastique et une belle façon de clore cet événement pour tous ceux qui y ont participé.

Ce type de compétition vous aide-t-il à rester en forme pour la saison DTM à venir, même si l’accent est davantage mis sur le plaisir ?

Spengler : « Complètement, tout type d’activité sportive aide à préparer la saison. Si vous n’êtes pas affûté, vous n’avez aucune chance en DTM. Vous ne pouvez gagner des courses que lorsque vous êtes au top physiquement et mentalement. C’est pourquoi j’attache une importance énorme à l’hiver. Lorsque je pratique le ski de fond ou les raquettes au Canada, je pose les fondations pour la saison en termes d’endurance. Mais le sport parfait pour moi est le biathlon. L’exercice du tir m’aide à rester concentré, même lorsque mon pouls est extrêmement élevé ».