Le championnat DTM reprend ses droits ce weekend sur le Moskow Raceway. Avec un Bruno Spengler (BMW) bien décidé à concrétiser en termes comptables les bonnes performances en course de sa M4 DTM du BMW Team MTEK.

La première partie de saison n’a guère permis à Bruno Spengler de s’illustrer dans ce championnat DTM. Le pilote canadien n’a en effet eu l’occasion de se hisser qu’à cinq reprises dans les points en dix courses, avec pour meilleur résultat une 5e place dans la course 1 du Norisring.

Pourtant, les résultats bruts du pilote québécois ne reflètent pas son niveau de performance en course lors de cette première partie de saison. Mais, à chaque fois, une mauvaise position sur la grille l’a empêché de décrocher des gros points, dans un peloton où les écarts demeurent très serrés entre les pilotes, et où les dépassements sont souvent difficiles.

Mais Bruno Spengler entend bien aller de l’avant ce weekend sur le Moscow Raceway, pour la reprise du championnat après un mois de trêve, sur un circuit qui lui a plutôt réussi par le passé. Après avoir décroché la 2e place en 2014, le champion 2012 s’était en effet illustré l’an passé en terres russes, où il avait terminé par deux fois sur le podium (3e et 2e).

« J’ai de bons souvenirs à Moscou. J’y ai connu mon meilleur weekend de course l’an passé, ayant terminé les deux manches sur le podium. J’espère que nous aurons plus de réussite qu’à Zandvoort. Il sera important de se concentrer sur l’amélioration des performances de la voiture en qualifications, car notre rythme en course est assez bon ».