Alors que le championnat DTM aborde sa deuxième partie de saison ce week-end à Brands Hatch, Bruno Spengler et la plupart des des concurrents de la série s’apprêtent à découvrir la version longue du tracé britannique.

Dixième du classement provisoire du championnat DTM après un week-end vierge de point à Zandvoort, le pilote du BMW Team RBM entend bien augmenter son compteur à l’occasion de cette étape britannique de la saison, et un circuit qui revient au calendrier de la série allemande après plusieurs années d’absence.

Un tracé qui a déjà souri par le passé au pilote québécois, qui y avait déjà décroché une deuxième place en 2010. Pourtant, si le DTM utilisait la version courte de Brands Hatch (appelée « Indy ») il y a une dizaine d’années, c’est bien sur le grand circuit que les concurrents évolueront pour la première fois ce week-end.

« Je n’ai jamais couru sur le long circuit de Brands Hatch, je ne connais que la piste courte « Indy ». En tant que tel, ce sera un nouveau challenge pour moi et je devrai d’abord me familiariser avec le circuit mais j’ai de bons souvenirs à Brands Hatch, où j’ai déjà accédé au podium par le passé. »

« C’est un circuit fascinant, du moins la partie que je connais. Avec ses montées et ses descentes, la piste me rappelle un peu Zandvoort. L’atmosphère y est superbe et les fans anglais sont géniaux. Je me réjouis vraiment de disputer cette course. »