Neuvième le samedi – après une course pleine de péripéties -, puis sixième le dimanche, Bruno Spengler conclut sur une bonne note sa saison en DTM sur sa BMW M4 DTM.

Après avoir travaillé sur les réglages de sa M4 DTM lors des deux premières séances d’essais libres, le pilote canadien signait la 12e place des qualifications pour la Course 1. Lors de cette première manche, il prenait un bon départ et gagnait plusieurs positions dans les premiers tours. Un bon premier relais malheureusement gâché lors de son changement de pneu, où un écrou de roue récalcitrant lui fait perdre un temps précieux.

Bruno revenait en piste le couteau entre les dents, mais un blocage de roue, puis une excursion dans les graviers, ralentissaient sa progression. Le BMW Team RBM allait cependant exploiter parfaitement une neutralisation derrière la sécurité, profitant de cette situation pour rappeler la BMW n°7 aux stands pour un changement de gommes improvisé. Reparti 17e et dernier en piste chaussé de pneus neufs, Bruno allait effectuer des derniers tours sur un rythme très élevé, qui allait lui permettre de remonter plusieurs positions en peu de temps pour finalement passer la ligne dans les points, à la neuvième place.

« Après ce problème dans les stands, j’ai un peu trop attaqué et j’ai fait un passage dans le gravier. Mais l’équipe a bien réagi en profitant de la voiture de sécurité pour me faire rentrer et monter un nouveau train de pneus, c’était bien vu. Cela m’a permis d’attaquer dans les derniers tours et de remonter mes adversaires. Marquer les points de la neuvième place dans ces circonstances, c’est plutôt satisfaisant ».

Le lendemain, le Québécois signait une belle quatrième place lors des qualifications pour la course 2. Soucieux de ne pas aller se frotter de trop près aux deux prétendants au titre, René Rast (Audi) et Gary Paffett (Mercedes) placés juste devant lui, il prend un départ plutôt prudent, mais conserve tout de même son rang à l’issue du premier tour.

Après avoir perdu une place lors de ce premier relais, il stoppe au stand relativement tôt pour son changement de pneus obligatoire. Chaussé de gommes neuves, il reprend sur un rythme élevé, et reprend la quatrième place qu’il avait perdue en début de course. Mais, ses pneus montrant des signes de fatigue dans les derniers tours, il rétrograde à la cinquième, puis à la sixième place, une position qu’il conservera jusqu’à la ligne d’arrivée, alors que plus de 100’000 spectateurs ont assisté aux courses de Hockenheim.

« J’avais une bonne voiture en qualifications dimanche matin, l’équipe a bien travaillé pour améliorer les performances. Malheureusement, lors de mon premier relais, j’ai commencé à connaître quelques problèmes d’équilibre qui ont fait que l’arrière détériorait les pneus assez rapidement. Cela m’a fait perdre du temps et empêché de jouer le podium en fin de course. J’ai du coup observé mon changement de pneus assez tôt, cela fonctionnait bien lors de mon retour en piste et j’ai pu remonter un peu, mais mes gommes étaient « mortes » dans les derniers tours et j’ai dû céder deux places sur la fin. »

« Malgré tout, cette sixième place est positive, et c’était bien de terminer la saison en marquant des points, grâce aussi au travail de toute l’équipe. C’était également un bon week-end d’ensemble pour BMW, avec un grand nombre de points engrangés pour l’équipe sur les deux courses, c’est positif.  Je tiens également à féliciter Gary Paffett et son équipe Mercedes pour son titre ce week-end. »

Bruno Spengler conclut cette saison de DTM à la 12e place du classement final du championnat.