Bruno Spengler fera son retour en endurance à l’occasion des 1000 miles de Sebring, qui marqueront la rentrée du WEC.

À moins de deux mois de l’ouverture du championnat DTM, où il défendra les couleurs de BMW pour la huitième année, Bruno Spengler retrouvera une autre discipline qui lui est chère : l’endurance. Depuis son arrivée dans le giron du constructeur allemand début 2012, le Québécois a eu le loisir de découvrir cet exercice particulier, au volant de la BMW Z4 GTLM puis de la BMW M6 GTLM, avec laquelle il a eu l’occasion de disputer deux éditions des 24 Heures de Daytona (2016 et 2017) mais aussi les 12 Heures de Sebring en 2016, où il s’était classé deuxième avec ses équipiers.

Spengler a eu également l’occasion de piloter la M6 GT3 dans des compétitions nationales en Europe, ainsi que lors des 24 Heures du Nürburgring. Ce sera en revanche la première fois qu’il pilotera la nouvelle M8 GTE, laquelle a fait ses débuts en compétition l’an passé. Pas de quoi inquiéter Bruno Spengler, heureux de retrouver un terrain sur lequel il compte de bons souvenirs.

« J’ai roulé à Sebring en 2016, on avait fini deuxième sur la M6 GTLM avec Bill Auberlen et Dirk Werner. Je suis très content de retourner sur ce circuit historique et surtout disputer les 1000 miles avec le WEC. Ce sera aussi ma première participation au championnat du monde, et la première fois que je roulerai dans la M6 GTE, j’ai donc pas mal de choses à apprendre et à assimiler mais je suis confiant et très heureux d’aborder ce challenge ce week-end ».

Intégrée pour la première fois au calendrier du WEC, la course des 1000 miles de Sebring constituera le sixième rendez-vous du calendrier 2018/2019, qui se conclura avec les 6 Heures de Spa et les 24 Heures du Mans. A cette occasion, Bruno Spengler viendra épauler le Portugais Antonio Felix Da Costa et le Brésilien Augusto Farfus, les deux titulaires, sur la BMW #82 qui visera la gagne en catégorie GTE Pro face aux équipes officielles Porsche, Ford, Ferrari et Aston Martin.