Même si le résultat final des 1000 miles de Sebring, qui marquait la reprise du championnat du monde d’endurance WEC ce week-end, n’a pas satisfait l’équipage de la BMW M6 GTE #82, Bruno Spengler garde un bilan positif de son expérience.

Alors que les préparatifs de la nouvelle saison de DTM battent leur plein – la saison débutera le 4 mai à Hockenheim -, Bruno Spengler avait l’opportunité d’être appelé par son employeur BMW pour une pige au volant de la M8 GTE pour les 1000 miles de Sebring. A cette occasion, Spengler venait épauler le Portugais Antonio Felix Da Costa et le Brésilien Augusto Farfus lors de cette course qui sonnait la rentrée pour les concurrents du Championnat du monde d’endurance WEC sur l’illustre circuit floridien.

Lors des qualifications, l’équipage de la #82 de l’équipe MTEK (qui employait Spengler en DTM durant plusieurs saisons) se positionnait au quatrième rang de la catégorie GTE Pro, et pouvait légitimement viser un podium en course. De fait, la première partie de l’épreuve était favorable à la BMW de pointe, qui se hissait momentanément en tête des GT, après une belle remontée.

Mais, un mauvais timing lors de la deuxième partie de la course, et une stratégie décalée par rapport aux équipes concurrentes, notamment les Porsche, Ford et Ferrari officielles, forçait Spengler et ses équipiers à rétrograder dans le classement, et à couper la ligne à la septième place du GTE Pro.

Malgré un résultat pas vraiment conforme à ses attentes, Bruno Spengler gardera un bon souvenir de son retour à Sebring et en endurance, en raison également de la belle deuxième place acquise par la voiture sœur de l’équipe BMW MTEK, la #81 de Nick Catsburg, Martin Tomczyk et Alexander Sims.

« C’était vraiment un bon week-end, et j’étais heureux de disputer ma première course en WEC. C’était un nouveau challenge pour moi et c’était super d’être de retour au sein de mon ancienne équipe de DTM. J’ai beaucoup aimé même si cela n’a pas vraiment tourné comme nous l’aurions souhaité. Bravo à l’équipe pour ce podium ».

Le GTE Pro a été remporté par la Porsche de Gianmaria Bruni et Richard Lietz. Les prototypes LMP1 Toyota ont une nouvelle dominé le classement général avec la victoire du trio Fernando Alonso, Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi.