Alors que la saison 2019 de DTM s’est ouverte à Hockenheim dans le cadre d’une toute nouvelle réglementation, Bruno Spengler (BMW) a débuté sa campagne en marquant des points lors des deux courses du meeting.

Alors que le championnat DTM ouvrait ce week-end l’ère du nouveau moteur deux litres turbo, Bruno Spengler se montrait rapidement dans le rythme : après avoir pris ses marques lors des Essais Libres 1, le pilote canadien signait le meilleur chrono des Essais Libres 2, une performance qui lui permettait d’aborder le reste du meeting avec confiance.

Sous une pluie battante, le Champion 2012 ne pouvait toutefois pas répéter sa performance des EL2 lors des qualifications, où il devait se contenter du 14e chrono. Mais, après un départ proche de la perfection, il remontait sept ou huit places dès le premier virage depuis sa ligne intérieure, avant de perdre quelques positions en devant lever le pied pour éviter une voiture en perdition quelques centaines de mètres plus loin. Solide, il parvenait tout de même à regagner du terrain et à couper la ligne d’arrivée en septième position, ce qui lui permettait d’ouvrir d’ores et déjà son compteur de points.

Le lendemain, il affichait à nouveau ses ambitions en pointant temporairement en haut de la feuille des temps lors de la seconde qualification, il pouvait tout de même se réjouir de sa cinquième place sur la grille de départ pour la Course 2.

Là, le Québécois prenait un bon départ qui lui permettait de se maintenir à sa position avant une intervention de la voiture de sécurité après quelques tours. Par la suite, après une belle bataille dans le peloton, et une stratégie bien orchestrée par son équipe BMW Team RMG, il marquait encore des points précieux, ceux de la cinquième place.

Il occupe ainsi la septième place du championnat avant le prochain rendez-vous, dans deux semaines sur le circuit de Zolder, en Belgique.

« Un bon bilan en termes de points marqués, la performance était là en qualifications comme en course lors de la journée du dimanche, c’est positif. Dommage d’avoir rencontré plus de difficultés le samedi. Nous avons manqué de grip alors que cela marchait très bien lors des essais libres 2, et nous n’avions pas changé grand-chose sur la voiture à part les pneumatiques. »

« Quoi qu’il en soit, même si nous avons encore du travail à faire, ce premier week-end est encourageant, et il était intéressant de courir pour la première fois avec le nouveau moteur deux litres turbo ainsi qu’avec les aides aux dépassements. J’ai hâte d’être à la prochaine course, à Zolder ».