Bruno Spengler (BMW) se réjouit de retrouver le Lausitzring ce week-end, une course qui constituera la 500e de l’histoire du championnat DTM, et où lui-même avait écrit une page d’histoire il y a sept ans.

Deux mois après le Norisring, où le pilote canadien avait renoué avec la victoire, le peloton du DTM retrouve l’Allemagne après deux étapes « à l’étranger », à Assen (Pays-Bas), puis Brands Hatch (Grande-Bretagne). Un rendez-vous particulier pour le championnat DTM puisque le Lausitzring sera le théâtre dimanche de la 500e course de l’histoire de la discipline.

Pour Bruno Spengler, il s’agira d’un rendez-vous particulier puisque le pilote du BMW Team RMG apprécie particulièrement le tracé et son atmosphère, lui qui s’y est imposé à deux reprises, dont en 2012 où il a signé le premier succès de BMW pour le retour de la marque allemande en DTM après de longues saisons d’absence. Une victoire qui constituait également le 50e succès en DTM de la firme bavaroise.

Après Brands Hatch, où il n’a pu marquer de points, Bruno Spengler occupe le huitième rang du championnat, et cherchera à augmenter son capital de points ce week-end.

« J’apprécie le Lausitzring et c’est sympa de revenir en Allemagne avec le DTM. J’ai gagné plusieurs fois sur le Lausitzring. C’est un circuit très intéressant. Il est facile de dépasser sur le complexe du grand circuit, que sur le plus petit tracé de l’époque. C’est sympa à piloter également. Il y a toujours beaucoup de fans sur le Lausitzring, et ils créent une superbe atmosphère. »

« De ce fait, je me réjouis de vivre ce week-end. BMW a toujours bien réussi ici par le passé. J’espère que cela continuera à être le cas. Nous avons travaillé dur pour arriver sur le Lausitzring bien préparés, et j’attaquerai à la limite ce week-end ».