Alors que le championnat IMSA reprenait ses droits le week-end dernier à Daytona, Bruno Spengler et son équipier Connor De Filippi n’ont pas été récompensés de leurs efforts, et ont conclu l’épreuve à la quatrième place de la catégorie GTLM au volant de leur BMW M8 de l’équipe BMW Team RLL.

Alors que le départ de cette course de 2h40, qui constituait la deuxième manche du championnat IMSA, plus de cinq mois après les 24 Heures de Daytona, était donné sur une piste humide, Bruno Spengler prenait les devants en pneus slicks au volant de la BMW #25, qu’il installait rapidement au premier rang de la catégorie GTLM.

Au fil de son relais, le pilote canadien se maintenait en tête, avant de passer le volant à Connor De Filippi, qui conservait lui aussi la première place durant un long moment. Mais, en raison de la BoP, les BMW étaient contraintes d’embarquer un réservoir de contenance plus réduite que leurs adversaires.

Par conséquent, Connor De Filippi était contraint d’observer un arrêt ravitaillement supplémentaire en vue de l’arrivée, qui privait l’équipage d’une victoire. Les deux hommes décrochaient finalement la quatrième place, à moins de deux secondes du podium, et à 30 secondes des vainqueurs.

« J’ai apprécié le premier relais de la course où j’ai débuté la course avec des pneus slicks sur une piste humide. C’était très amusant, mais notre départ prometteur a été gâché par des problèmes qui nous ont empêchés, Connor et moi, de monter sur le podium ».