Sur le circuit de Laguna Seca, qui accueillait l’avant-dernière manche du championnat IMSA, Bruno Spengler et Connor de Philippi ont dû se contenter de la sixième place de la catégorie GTLM, sans jamais avoir pu jouer les premiers rôles au volant de leur BMW M8 du BMW Team RLL.

Dès le début du meeting, il était clair que les BMW n’allaient pas pouvoir être en mesure de rivaliser avec les voitures de tête, les Corvette et les Porsche, sur un circuit qui n’a jamais réussi historiquement au constructeur allemand.

En charge des qualifications – disputées le dimanche quelques heures avant la course – Bruno Spengler signe le cinquième meilleur chrono.

Le pilote canadien prend le départ de l’épreuve, longue de 2h40, et allonge son relais après avoir pris la décision, avec le BMW Team RLL, de décaler la stratégie et de n’opter que pour deux arrêts (contre trois pour les autres concurrents).

Il cède finalement le volant à Connor de Philippi, qui alignera deux relais, et qui conservera longtemps la cinquième place, avant de perdre une position suite à une neutralisation en fin de course.

« Nous savions que nous allions être en difficulté à Laguna Seca, et cela s’est confirmé lors des qualifications, même si nous avons travaillé dur pour améliorer la voiture. Du coup, nous n’avions pas d’autre choix que de partir sur une stratégie décalée, et c’est ce que nous avons fait. Cela aurait pu bien fonctionner, mais nous avons perdu une place en fin de course. »

« Un week-end frustrant, mais j’ai eu le plaisir de découvrir encore un nouveau circuit extraordinaire à Laguna Seca, sur lequel j’espère courir à nouveau dans le futur ».