Bruno n’a pu décrocher que la 14e place sur le Nürburgring, 7e manche du championnat DTM, glissant désormais au quatrième rang du classement provisoire.

Après la manche du Moscow Raceway, où il avait dû se contenter d’une lointaine 19e position après avoir traîné une voiture endommagée suite à un accrochage en début de course, Bruno espérait bien prendre sa revanche sur le Nürburgring, l’un de ses circuits favoris où il s’est déjà imposé à trois reprises, dont l’an passé au volant de sa BMW M3 DTM.

Neuvième des essais libres du samedi matin avec un chrono de 1’23’’797, le champion en titre se qualifiait en 7e position, signant son meilleur tour en 1’23’’688.

Dimanche, alors que la pluie faisait son apparition lors du tour de chauffe, le pilote canadien faisait partie des pilotes à prendre le départ en pneus slick, alors que certains avaient fait le pari de monter des pneus rainurés. Bruno prend un bon départ, et gagne deux positions après les deux premiers virages, mais il était une nouvelle fois pris dans la bousculade du premier tour, et se faisait harponner dans la mêlée encore une fois.

Tout comme à Moscou, la BMW M3 n°1 gardait des séquelles de ce contact, et son équilibre s’en trouvait affecté. Pour ne rien arranger, le Québécois était pénalisé d’un drive through pour avoir franchi la ligne blanche lors de son affrontement avec l’Audi d’Adrien Tambay.

A l’arrivée, Bruno se classait 14e, et chutait au quatrième rang du championnat.

« Ma voiture était endommagée après mon contact lors du premier tour. J’ai encore pu défendre ma place dans le groupe de tête sous la pluie, mais ce fut ensuite plus difficile lorsque la piste a commencé à sécher. C’est évidemment une mauvaise performance pour nous, mais une chose est sûre : nous n’allons pas baisser les bras. Je serai de retour comme un lion à Oschersleben ».