Désormais quatrième du classement après deux courses difficiles à Moscou, puis sur le Nürburgring, Bruno entend bien repartir de l’avant à l’occasion de la huitième manche du championnat, qui se déroulera ce week-end sur le circuit de Oschersleben.

Leader du classement au printemps, deuxième depuis le début de l’été, le pilote Canadien a perdu de gros points, coup sur coup, avec deux scores vierges sur le Moscow Raceway (19e) puis sur le Nürburgring (14e). Les deux fois, ce sont des incidents de piste qui lui ont coûté cher, des pilotes Audi le harponnant dans les premiers tours, endommageant sa voiture et amenuisant ses performances. Si la BMW M3 n°1 n’est certes pas la plus véloce à l’heure actuelle, le Québécois aurait tout de même pu sauver de gros points lors de ces deux dernières courses, qui l’auraient maintenu dans la course au titre.

Aujourd’hui, Bruno occupe le quatrième rang du championnat, et compte 29 points de retard sur le leader du championnat, l’Allemand Mike Rockenfeller (Audi), alors que trois courses restent à disputer. Mais le champion en titre compte bien revenir dans la course ce week-end à Oschersleben.

« C’est vrai que nous avons manqué de réussite lors des dernières courses. J’ai connu deux week-end difficiles, et j’ai perdu de gros points après avoir été harponné en piste, ce qui a endommagé ma voiture, tant à Moscou que sur le Nürburgring. Lors de cette dernière course, je pouvais encore tirer mon épingle du jeu dans des conditions humides, mais il était ensuite impossible pour moi de me défendre lorsque la piste a commencé à sécher ».

« Nous travaillons beaucoup pour améliorer la voiture, il nous manque un petit quelque chose en ce moment, l’équipe s’investit à fond pour améliorer les performances et j’ai entière confiance en elle. De mon côté, je suis bien décidé à me battre pour refaire une partie de mon retard. Avec 39 points de retard, cela peut paraître compromis pour le championnat, mais qui sait ? Il reste trois courses, avec à chaque fois 25 points pour le vainqueur, et tout est possible. »