Bruno a signé son retour aux affaires en renouant avec la pole position samedi à Oschersleben, à l’occasion de la huitième manche du championnat DTM, avant de se voir pénalisé de cinq places sur la grille pour mauvaise marque de pneumatique.

Lors de la séance d’essais libres du samedi matin, le pilote québécois – dont la BMW M3 DTM arbore à Oschersleben une décoration spéciale en hommage aux fans –se positionnait au 11e rang, avec un meilleur tour en 1’21’’406.

Mais le Québécois allait hausser le rythme lors des qualifications, une séance disputée dans des conditions météo relativement changeantes, avec des averses à répétition. En Q1, le pilote de la BMW n°1 se classe 4e avec un tour en 1’20’’513, avant de signer le 6e meilleur temps de Q2 en 1’20’’789. Deuxième de Q3 (1’20’’150), Bruno confirme sa bonne forme en se montrant le plus rapide de Q4, avec un tour signé en 1’20’’140, décrochant ainsi sa deuxième pole position de la saison (après le Red Bull Ring).

Mais la joie de Bruno allait être de courte durée puisqu’il allait être sanctionné par les commissaires dans les heures qui suivaient la séance, pour avoir utilisé lors de Q3 un pneu slick marqué pour Q4. Le Canadien, quatrième du classement provisoire du championnat, était ainsi rétrogradé de cinq positions, et s’élancera ainsi de la sixième place sur la grille au départ de la course.

« Je suis évidemment très déçu d’avoir été privé de la pole position. L’équipe a travaillé dur durant la trêve du championnat pour rendre la voiture plus rapide, et cela a payé. Ce n’était pas facile de signe la pole dans des conditions si difficiles. C’est d’autant plus décevant de devoir la lâcher. Malgré tout, beaucoup de choses sont possibles depuis la sixième place sur la grille demain ».