Pour sa première participation aux 12 Heures de Sebring, et la première sortie sur cette épreuve de la nouvelle BMW M6 GTLM, Bruno Spengler a conclu l’épreuve au deuxième rang de sa catégorie, en compagnie de ses équipiers Bill Auberlen et Dirk Werner.

Cinquième à Daytona fin janvier pour les débuts en compétition de la M6, Bruno Spengler et ses équipiers, Bill Auberlen et Dirk Werner, visaient une place sur le podium à Sebring.

De fait, les BMW ont dominé la concurrence dans la catégorie GTLM lors des qualifications, la n°25 du pilote québécois et de ses compères décrochant la pole position, après le meilleur chrono signé par Bill Auberlen, alors que la voiture sœur, la n°100, l’accompagnait sur la première ligne de la grille de départ.

Dominatrices lors des premières heures de course, les BMW étaient cependant contrariées dans leur quête pour la victoire finale, notamment la n°25, pénalisée à plusieurs reprises au cours de l’épreuve, des sanctions qui lui faisaient perdre le commandement.

Au final, Bruno Spengler, Bill Auberlen et Dirk Werner décrochaient la deuxième place à quelques secondes de la Corvette de tête, à l’issue d’une course difficile à gérer après l’apparition de plusieurs averses, et même une interruption durant plus de deux heures pour cause d’orages violents.

« C’était assez difficile du point de vue des pilotes, car lorsque vous êtes en pneus slicks et qu’il commence à pleuvoir, et que la pluie s’arrête et reprend à nouveau, vous ne savez pas à quoi vous attendre », explique Bruno Spengler. « Ce fut également difficile depuis les stands pour l’équipe de savoir à quel moment faire rentrer les voitures pour changer les pneus. Pour moi, il était également important de ne pas faire d’erreur, j’étais donc heureux de mes relais en course ».