Rapide en course, Bruno Spengler est pourtant reparti sans point de Zandvoort, cinquième étape du championnat DTM, en raison de qualifications difficiles, mais également d’un problème de portière qui l’a contraint à observer un arrêt supplémentaire lors de la course du dimanche.

Encouragé par son meilleur meeting de la saison fin juin sur le Norisring (5e et 7e), Bruno avait à cœur de poursuivre sur sa lancée lors de la manche néerlandaise de la saison, sur le fameux circuit de Zandvoort.

Samedi, les qualifications allaient pourtant s’avérer difficiles pour le pilote canadien, qui devait se contenter du 17e chrono avec un tour en 1’31 »626. En course, le pilote de l’équipe BMW Team MTEK parvenait à reprendre quelques positions pour franchir la ligne à la 13e place.

Le samedi, le Québécois signait le 14e temps des qualifications (1’31 »333) et pouvait largement prétendre à accéder au top 10 au vu de son rythme en course. Mais il avait la désagréable surprise de voir sa portière s’ouvrir dès le premier freinage après le départ de la seconde manche, ce qui le forçait à stopper dès la fin du premier tour avant de repartir dernier, et de terminer finalement au 14e rang, mal récompensé de ses efforts. Bruno occupe le 15e rang du championnat.

« Nous n’avons vraiment pas été chanceux. Lorsque j’ai freiné au premier virage, la portière s’est ouverte sans raison particulière et j’ai dû stopper, et accomplir un arrêt de plus que les autres. Malgré cela, j’ai quand même pu terminer 14e. La voiture était bonne sur la durée de la course, et nous pouvons en tirer des enseignements pour les épreuves à venir. Nous aurions pu marquer des points sans cela ».