Bruno Spengler et ses équipiers Nicki Catsburg et Tom Blomqvist ont terminé 10e des 24 Heures de Spa au volant de leur BMW M6 GT3 du ROWE Racing, après avoir raté un top 5, voire un podium, en raison d’un problème mécanique.

Quelques jours après un nouveau podium en DTM sur le Moscow Raceway, Bruno Spengler retrouvait le volant de la BMW M6 GT3 à l’occasion des 24 Heures de Spa.

Pour l’occasion, le Québécois était associé au Britannique Tom Blomqvist, l’un de ses équipiers en DTM, et au Néerlandais Nicky Catsburg, habituel protagoniste du championnat WTCC. En qualifications, les trois hommes étaient victimes d’un ennui technique, qui les contraignait à se contenter d’un lointain 42e rang sur la grille de départ.

Après un solide début de course toutefois, l’équipage de la BMW #98 remontait position après position, et se hissait rapidement aux portes du top 10. Puis, à l’issue de très solides relais lors de la nuit, Spengler, Blomqvist et Catsburg pointaient même au quatrième rang, avec le podium en ligne de mire.

Mais, aux alentours de 11h, Bruno était victime d’une casse d’amortisseur, qui obligeait la voiture à stopper au stand durant quatre tours pour réparation. La BMW reprenait la piste distancée, et terminait finalement au 10e rang.

« Ce fut une belle bataille jusqu’au matin. La voiture était très performante durant la nuit et lors des premières heures du matin en particulier, et l’équipe a fait un excellent travail au point de vue de la stratégie. C’est pourquoi nous avons pu remonter dans le peloton. Nous aurions pu aller chercher un podium avec notre niveau de performance. Après être partis du 42e rang, qui aurait pu croire cela vendredi soir ? Puis tout a basculé malheureusement, une casse mécanique nous a fait perdre beaucoup de temps. C’est dommage car nous nous sommes vraiment battus. »