Bruno Spengler a pu pour la première fois prendre le volant d’une monoplace de Formule E à l’occasion des Rookie tests sur le circuit de Marrakech dimanche dernier.

A l’initiative de BMW Motorsport, le pilote canadien, qui s’apprête à disputer une nouvelle saison en DTM au volant de la « Black Beast » en 2018, a en effet pris le volant de l’une des deux monoplaces de l’écurie Andretti au lendemain de l’ePrix de Marrakech, sur le Circuit Moulay El Hassan.

Le Champion DTM 2012, qui retrouvait le volant d’une monoplace pour la première fois depuis plus de 13 ans, a ainsi enchaîné les tours tout au long de cette journée, pour une expérience totalement inédite pour lui.

« De manière générale, c’était une expérience très bénéfique pour moi lors de cette journée à Marrakech. Cela faisait longtemps que je n’avais plus roulé en monoplace, la dernière fois remontait à 2004, et il a fallu découvrir ou redécouvrir beaucoup de choses. Je me suis finalement habitué à la voiture assez rapidement. C’est vraiment différent de ce que je connais, et il y avait beaucoup de choses à assimiler, au niveau du style de pilotage, des pneus sculptés, de la récupération de l’énergie sur les zones de freinages, c’était très intéressant, j’ai vraiment apprécié. »

« Nous n’avons malheureusement pas eu de chance car nous avons rencontré des problèmes techniques qui nous ont empêché de réaliser une simulation de qualification avec la puissance de 200 kW, c’est dommage. Mais nous avons pu tout de même bien travailler avec l’équipe Andretti, et définir des pistes sur lesquelles travailler sur la voiture pour le futur. « 

Bruno Spengler se concentre désormais sur la saison DTM qui s’ouvrira début mai sur le circuit de Hockenheim.