Bruno Spengler et son équipier Connor De Philippi se sont vus privés d’un podium, voire même d’une victoire, en raison d’un problème technique sur leur BMW M8 GTE sur le circuit de Road America à Elkhart Lake, quatrième manche du championnat IMSA.

Après trois premières manches disputées sur des circuits qui lui étaient familiers (Daytona par deux fois), puis Sebring, le pilote canadien abordait pour la première fois de la saison un circuit qu’il découvrait : l’impressionnant tracé de Road America, à Elkhart Lake, dans le Wisconsin, long de 6,5 km.

L’apprentissage de ce circuit particulier allait se faire difficilement pour Bruno Spengler : en raison d’un problème technique sur la BMW #25, ce dernier n’allait même pas pouvoir prendre la piste lors de la journée du vendredi, avant d’aligner seulement une quinzaine de tours le samedi, avant la séance qualificative.

Chargé d’établir le chrono, le pilote du BMW Team RLL allait surmonter son désavantage en signant un bon quatrième meilleur chrono dans la catégorie GTLM.

En course, le Québécois prenait un bon départ et effectuer un solide relais, qui lui permettait de remonter à la deuxième place de la catégorie. Son équipier Connor De Philippi prenait le relais à la mi-course et, grâce à la bonne inspiration du BMW Team RLL, abordait la dernière partie de course chaussé de pneus pluie, au contraire de la Porsche placée devant lui qui devait encore stopper pour monter des gommes adaptées aux conditions climatiques de plus en plus compliquées.

Mais, alors que la victoire en GTLM semblait se profiler, et alors que les concurrents évoluaient derrière la voiture de sécurité lors d’une neutralisation, un ennui technique forçait le pilote américain à rentrer au stand pour réparation. Spengler et De Philippi étaient finalement classés sixièmes, alors qu’un bon résultat leur tendait les bras.

« C’est évidemment une déception car nous aurions pu faire au minimum un podium sur cette course. L’équipe a très bien géré la stratégie, et Connor a fait un super travail au volant, et nous n’avons malheureusement pas été récompensés ».

« D’un autre côté, cette course était encourageante car nous avons montré que nous pouvions jouer les premières places.  C’est de bon augure pour la suite. »

« D’un point de vue plus personnel, j’ai découvert le circuit de Road America, et j’ai adoré, avec ses longues lignes droites et ses courbes rapides, le tout dans une très belle région. Le bilan n’est pas si négatif, mais nous allons nous préparer au mieux pour la prochaine course pour revenir encore plus forts ».

Alors que le championnat IMSA reprendra ses droits le 22 août du côté du Virginia Raceway, une épreuve réservée aux GTLM et GTD, Bruno Spengler sera en piste le 15 août pour la manche du championnat WEC à Spa-Francorchamps sur le prototype LMP1 byKolles. Une préparation aux 24 Heures du Mans qui se disputeront les 19 et 20 septembre.